Le Mexique : immersion de Mexico à Akumal

Epinglez-moi sur Pinterest
Epinglez-moi sur Pinterest

Hola amigos ou gringo (comme vous le voulez)

 

Aussi loin que je m'en souvienne, mes rêves ont toujours été animés par cette terre aux mille couleurs et par son histoire fascinante, le Mexique.

En fait, il faut savoir que j'ai toujours rêvé depuis ma plus tendre enfance du Mexique, de Naples en Italie et de San Francisco. A présent, j'ai eu la chance de fouler le sol, donc du Mexique et de Naples, et ils n'ont pas failli à ce que j'imaginais d'eux. Reste San Francisco, que j'espère réaliser dans un futur proche. En croisant les doigts, l'année prochaine. (Allé croiser les doigts pour moi, on se dépêche, entre gringos on peut se le permettre )  et vous verrez vous aurez droit à un subliminal article sur l'Ouest Américain, quelle chance.

 

 

Le Mexique en un clin d'oeil

 

Avec une superficie de 1 972 547 km2, le Mexique, trait d'union entre les deux Amériques, s'étends de la partie nord-américain  jusqu'en Amérique centrale au niveau de l'isthme de Téhuantepec. Bordé à l'ouest par l'océan Pacifique  et à l'est par l'Atlantique, il se compose de trois ensembles géographiques : l'Atiplano au nord, la forêt tropicale au sud et la barrière volcanique qui scinde le pays en deux.

Pour la petite touche historique

 

Savez vous comment est né le peuple mexicain ? Pendant de nombreuses années, je me suis intéressée à ses différentes civilisations et ce voyage m'a permis d'en apprendre davantage.

 

Son histoire est très captivante et fascinante, du premier peuplement olmèque apparu vers 1200 avant J.C. à l'émergence de l'empire aztèque vers 1200 en passant par l'essor de la civilisation maya vers 250, le Mexique préhispanique a repoussé ses frontières, bâti des cités aussi magnifiques  que gigantesques, vénéré des dieux, maîtrisé les arts, le calcul, l'écriture et vu s'épanouir des civilisations.

Un jour de 1519, tout bascule. En quête d'or, d'argent et de nouveaux territoires, le conquistador Hernn Cortés débarque et foule le sol de ce qui sera la Nouvelle Espagne. L'empereur aztèque Moctezuma II croit reconnaître en cet homme, le dieu Quetzalcoatl, le serpent à plumes, et l'accueille dans la capitale Tenochtitlan, l'actuelle Mexico. Tout s’enchaîne très vite, massacres, guerres, épidémies..une civilisation vieille de 3000 ans est anéantie en 2 ans. C'est de cette rencontre choc qu'est né le peuple mexicain, métissage d'indiens et d'Espagnols.

Il y aurait tant à dire encore, mais cela relèverai de l'Encyclopédie.

 

Mes impressions et itinéraire

  

Le Mexique, je l'ai imaginé bleu lagon, vert cactus, rouge piment, jaune soleil, gris pyramide, ocre sierra, et blanc hacienda, je l'ai bien découvert ainsi, se déployant en une palette de nuances dignes d'un peintre aussi bien dans l'architecture, son artisanat, sa cuisine, ses rues, ses marchés, un festival de couleurs vitaminées qui à émoustiller ma vue.

Je l'ai imaginé, Mexique terre lointaine,  aux accents rauques et roucoulants, aux musiques endiablées. Je l'ai bien écoutée ainsi mais avec également d'autres mélodies plus languissantes qui s'égrènent aux sanglots des guitares.

Je l'ai imaginé, Mexique colonial, et je l'ai bien suivi sur les traces des conquistadors espagnols dans de majestueuses villes comme Oaxaca, Puebla ou encore San Cristobal de las Casas.

Je me suis imaginé un Mexique avec une  histoire captivante,  j'en ai un peu plus appris sur cette fresque vivante de civilisations brillantes et rayonnante avec une immersion fantastique dans les mondes fascinants des Zapotèques à Monté Alban,  des Aztèques au Temple Mayor de Mexico,  des Teotihuacanos à Teotihuacán et des Mayas à Uxmal, Palenque et encore à Chichen Itza,  qui n'est autre qu'une des sept merveilles du monde moderne. Une exploration des pyramides parmi les plus hautes du monde.

A faire absolument,  le musée Nacional d' Antropologia à Mexico, qui livrent les clés des civilisations précolombiennes qui régnèrent sur le Mexique, un must pour une férue d'histoire comme moi.

Je me suis imaginé un Mexique artisanat et je n'ai pas été déçu, l'artisanat est une institution là-bas, auquel j'ai eu du mal à ne pas succomber. Surtout n'oubliez pas de marchander, le mexicain adore ça et attention aux excédents de bagages au retour : ponchos, hamac aux couleurs chatoyantes, masque en bois polychromes, bijoux en argent offrant un rapport qualité/prix excellent, céramiques vernissées, chapeaux et paniers tressés. Et oui je suis une gringo serial shoppeuse.

Je me suis imaginé un Mexique gastronomique qui attisent tous les sens et ceux-ci ont découvert une ode de parfums, de couleurs, de saveurs et d'audace de mélanges d'ingrédients avec parfois quelques surprises comme les criquets grillés, les fourmis (vous fermez les yeux et ça passe tout seul, et oui gringo) à toutes les saveurs ou les cuissons dans les feuilles de bananiers. Et voilà maintenant une gringo gourmande, bon ça ce n'est pas une nouvelle.

Des Mexiques indissociables mais tous intimement liés. Voyager dans ce pays m'a permis d'effectuer  plusieurs voyages en un seul. (Trop forte la gringo)

 

Ce voyage fut d'ailleurs mon premier grand voyage, celui qui m'a donné  depuis cette irrépressible d'envie d’ailleurs, ce virus commun à tous les passionnés de voyages. Celui qui m'a fait connaitre mon premier spleen de retour, cette tristesse entremêle de mélancolie et qui vous donne envie de tout plaquer quand rien ne va et partir loin. Spleen connu de tous les voyageurs aussi. Celui qui m'a fait connaitre mon premier jetlag, ce fameux décalage horaire, des semaines pour m'en remettre. (ben oui gringo, dans la vie il y a une première à tout)

 

Le Mexique m'a aussi  permis de rencontrer l'amitié, celle qu'on écrit avec un grand A, un coup de foudre amical comme on aime  si bien  le  dire.  Au passage donc une grosse pensée  pour toi ma  Kathy. (une autre gringo !!!)

Voici mon itinéraire, je serais brève sur les descriptions car chaque lieu de ce voyage mérite qu'on s'y attarde un peu plus d'avantage et  donc des  articles, leur seront consacrés.

 

- Le centre avec la bouillonnante Mexico, la conservatrice Puebla et ses édifices religieux,  la splendeur de Teotihuacán,

 

-Le sud avec la belle Oaxaca et ses parfums espagnols et indiens, le joyau Monte Alban avec son aura mystérieuse,

 

- Le fascinant Chiapas avec son site Palenque qui émerge de la jungle et de la brume, de San Cristobal de las Casas et son âme profondément indienne, de San Juan de Chamula et son centre cérémoniel, des cascades naturelles d'Agua Azul, eaux fraîches et douces, du canyon del Sumiredo et ses crocodiles qui se prélassent au soleil.

Le chiapas sera mon gros coup de cœur lors de ce voyage.

  

- Le Yucatán avec la belle blanche Mérida, la multicolore Campêche, l'harmonie de la cité d' Uxmal, qui toise les ruines spectaculaires de Chichen Itza, ses cénotes, lieu sacré des Mayas, la Riviera maya et son farniente.  Pour ma part je n'ai pas visité Tulum, un grand regret.

Bilan de mon séjour

 

Le Mexique ne peut se saisir en un seul voyage et il est bien évident que je n'ai pas eu le temps de sonder toutes les richesses de ce vaste pays mais une chose est certaine, la gringo que je suis y reviendra car j'ai bien encore à y découvrir et je souhaite faire connaître ce pays à mon homme et enfants qui n'étaient pas avec moi lors de ce périple.

Au fait, c'est quoi une gringo ? oui je vous vois froncer les sourcils quand vous le lisez, allé vu que je suis sympa (oui oui j'vous jure) voilà une petite explication tout simple  : gringo est le nom donné aux touristes par les Mexicains, principalement attribué aux Américains mais comme tout le monde sait que je suis Américaine (ben oui vous n'étiez pas au courant), une Américaine née dans la profonde Charente (oups, ça ne fait pas le même effet d'un coup).

 

Si cet article vous a plu ou si vous avez des questions,  n'hésitez pas laisser un petit commentaire, j'y répondrai avec plaisir.

N'hésitez pas à me suivre

 

Instagram

Facebook

Pinterest

Vous avez aimé cet article, épinglez le sur Pinterest

Merci d'ores et déjà pour votre soutien

Écrire commentaire

Commentaires: 0