Santorin : le mythe de l'Atlantide ?

Admirer la caldeira depuis Fira, se perdre dans les ruelles d'Emporio, un des plus vieux villages, assister à un magnifique coucher de soleil à Oia, déambuler dans Pyrgos qui mène à son monastère Pofitis Ilias, point culminant de l'île, arpenter le sentier de Fira à Oia avec comme vue à l'horizon la caldeira et la mer, se baigner à la Red Beach avec ses falaises ocre...vous êtes bien à Santorin...

Lors de notre voyage en Grèce, nous avons passé 4 jours sur une des îles  les plus connues des Cyclades,  le joyaux des îles grecques : Santorin, le probable berceau de l'Atlandide. 

 

Pour la petite touche historique....

 

D'origine volcanique, formée des restes d'un cratère, Santorin, aussi appelée Théra ou Thira est une île grecque située en mer Egée. Elle est la plus grande et la plus peuplée de l'archipel de Santorin comprenant quatre autres îles. Ses éruptions successives lui ont donné une forme de croissant de lune.

 

Son essor touristique est surtout du à sa caldeira née au cours de l'éruption minoenne survenue vers 1600 ans avant JC et  qui bouleversa son paysage et le rendra unique avec des panoramas à couper le souffle.

 

Beaucoup ont soutenu qu'elle serait un fragment du légendaire continent disparu que Platon a rendu célèbre dans un ouvrage datant de 375 avant notre ère : l"Atlantide. Ses secrets seraient-ils gravés dans la caldeira ? 

 

L'origine de son nom n'est pas vraiment connu mais la dernière version connue est que  les Vénitiens l'ont baptisé Santorini, en référence à Sainte Irène Salonique.  Mais elle a eu beaucoup d’appellations différentes auparavant.

 

Elle est la destination romantique par excellence, malgré que nous y sommes allés avec notre petite troupe.

  

 

  

Nous sommes arrivés à Santorin par le ferry et alors qu'il pénètre dans la rade,  l’île est apparue dans toute sa splendeur. Surgie de la mer Egée, il y a des millions d'années, elle garde d'époustouflantes stigmates de sa naissance volcanique, à commencer par son relief escarpé : un paysage vertigineux de falaises déchirées aux couleurs noires et rouges (la caldeira) se dressant majestueusement avec à son sommet, telle une délicate neige, les fameuses scafta :  ces maisons troglodytiques suspendues au dessus de la mer.  Le spectacle qu' offre l' arrivée par la mer est  saisissant. Elle dégage une aura mystérieuse, c'est indéniable Santorin nous attire, nous avons hâte de la découvrir.

Notre point de chute sera Fira, point central et aussi capitale de l'île.

 

Nos découvertes...

 

 •FIRA 

   

Capitale de l'île, belle mais fuyante. Le village accroché à la falaise dominant la caldeira est de toute beauté, mais ses ruelles sont un engorgement de promeneurs  et c'est un centre commercial géant avec toutes ses boutiques et restaurants qui se succèdent.

 

Nous n'avons pas hésitez tout de même à nous y perdre , en effet tout n'est qu'une myriade de courbes et enchevêtrements de ruelles et d'escaliers et vous resterez  sans voix face à la merveilleuse caldeira, la vue est exceptionnelle, des falaises verticales qui rivalisent de beauté et de panoramas spectaculaires .

 

Mon coup de cœur va à son ancien port dont vous pourrez accéder soit à pied par les marches, soit par le funiculaire, ce que nous avons choisi. La remontée peut se faire à dos d'âne, ce que je déconseille totalement.

 

J'ai vraiment eu un coup de foudre pour ce petit port paisible et calme loin de la foule des hauteurs de Fira, assise sur un banc à contempler son îlot volcanique Kae Mina éclairé par la violence du soleil.  J'aurais voulu immobiliser le temps.

LE ROCHER DE SKAROS

 

Adjacent au village d'Imeroglivi sur les hauteurs de la falaise, se dresse le promontoire de Skaros, avec son château qui regarde l 'entrée  l'ouest de l'île.

Il devait défendre la baie de l'arrivée des pirates et il n'a jamais été conquis pendant ses 600 ans d'histoire. Aujourd'hui, il ne subsistent que quelques ruines de ce château.  Ce balcon procure une vue captivante et a happer notre regard avec son camaïeu infini de bleu.

•PYRGOS ❤❤❤

 

Construit sur des collines, Pyrgos est une forteresse typique des Cyclades et à mon goût un des villages les plus authentiques de l'île. 

 

Repaire d'artistes, se perdre dans le dédale des ruelles à leur recherche à été un vrai plaisir  et au cours de cette balade on n'a pas rencontré  seulement que des artistes mais un ou deux chats errants par ci et par là ainsi que de multiples clochers d'églises.

 

Ne surtout pas hésiter à vous rendre au Monastère Profitis Ilias, soit par la route ou par un chemin de randonnée, attention ça grimpe. La voiture serpente entre les virages et au bout d'une route sinueuse entre mi-béton et mi-chemin de terre le monastère se profile avec une vue sur les deux cotés de l’île.

EMPORIO

  

Un des villages, les plus anciens de Santorin, au sud de l'île, Emporio, est très traditionnel et typique de l'île . Au premier regard, il ne m'a paru présenter que peu d'intérêt mais son charme réside dans le calme et son absence de touristes.

 

Nous nous sommes perdus dans ce labyrinthe de rues étroites aux escaliers multiples, aux diverses portes colorées et où on a rencontré (et oui encore) quelques chats en train de se dorer la pilule au soleil.

 Sur la grande place nous  y avons découvert une église orthodoxe ; St Nicolas, elle a été construite sur les vestiges d'un ancien temple antique dédié à la déesse Vasileia.

 

Sur les hauteurs vous attendent un champ de pâquerettes avec une vue superbe sur l’île. 

SENTIER FIRA / OIA ❤❤❤

 

Il est possible de rejoindre Fira à Oia par un sentier de 9km qui longe la caldeira.

 

Cette balade nous fait traversé les charmants villages d' Imeroglivi et de Firostefani dont les terrasses et toits d'hôtels sont taillés dans les pentes de  la roche, sur la partie la plus hautes de la falaise, qui domine l'île toute entière et offrant une vue splendide sur le volcan........ces villages  appellent  à une atmosphère plus calme.

Ensuite nous avons comme seul vue, la magnifique caldeira.

La lisibilité du paysage qu'elle dessine est unique   : Imaginez simplement la roche et les à- pics frappés par le soleil dont la réverbération sur l'eau bleue semble irréelle.

Et au bout de ce chemin, émerge Oia et ses habitations d'un blanc immaculé, suspendues à la Caldeira, dont la vue abyssale donne le vertige.

 

Mais quelle idée de la faire en début d'après midi sous une chaleur écrasante !! Un conseil faites la soit en début de matinée ou alors en fin d'après midi.

 

Un  autre  conseil , inutile de prendre la poussette, dans certains passages, il sera pratiquement impossible de passer et nous l'avons prise pour rien car ma petite cacahuète (qui vient d'avoir seulement 3 ans, 15 jours auparavant) a marchait pratiquement toute seule malgré le dénivelé (assez faible pour nous faut bien le préciser  mais pour ses petites jambes assez important tout de même)!!

 OIA

 Oia, prononcée Ia, est la CARTE POSTALE de la Grèce. Elle est le lieu le plus photographié de l'île. Elle est située à l'extrémité nord-ouest de l'île, et est réputée pour être le plus beau village de Santorin, cliché des Cyclades mais une réalité.

 

Elle est universellement connu pour ses habitations troglodytiques, sculptées au sommet de falaises abruptes, le village surplombe une vaste caldeira et la vue est sublime.

Les maisons d'un blanc immaculé blanchies à la chaux jouxtent les églises au dôme d'un bleu  étincelant,  typiques de l'architecture grecque.

 

Son coucher de soleil est mondialement connu pour être un des plus beaux au monde, c'est des vestiges de son château harcelé des touristes des quatre coins du monde à la recherche du meilleur spot pour prendre la plus belle photo que nous l'attendrons.

On peut oublier les superlatifs et se laisser porter par la beauté du spectacle, les différentes nuances de jaune et rouge de la roche et du village d'Oia qu'offre ce coucher de soleil plongeant dans la mer Egée est à la fois fois captivant et romantique.

 

Le revers de la médaille est que Oia est envahi par le tourisme de masse et le lot de touristes débarquant par bus ou bateau est incessant. Malgré sa beauté, cela lui enlève incontestablement toute son authenticité.

SES PLAGES 

 

Il ne manque qu' à Santorin, de longues étendues de sable blanc, mais nous sommes rendus à  la très distinguée Red Beach, et à la longue plage de sable noir de Périssa.  Deux plages bien distinctes par leur environnement.

 

La red beach, est une spectaculaire mais étroite plage de sable volcanique enchâssée de falaises d'une beauté naturaliste aux nuances de rouges,  comme son nom l'indique. L'eau y est transparente, limpide comme du cristal. Le contraste entre le rouge vif et foncés des falaises et la mer d'un bleu cristallin offre un spectacle impressionnant.

Son accès est un peu pittoresque : un sentier accidenté et escarpé avec des descentes abruptes qui longe la plage. Malgré l'eau fraîche de l'Atlantique, mes minis vagabonds se sont baignés et moi pris un bon bain de soleil (et oui faire la feignasse ça a du bon parfois).

 

Aux antipodes de la Red Beach, la plage de Périssa est une belle plage de cendres noires granuleuses qui offre une belle promenade sur toute la longueur du littoral sud-ouest de l'île. Pour ma part, j'ai moins apprécié ce coin.

Bilan de notre séjour sur l'ile

 

Si au regard de sa taille, Santorin s'apparente à une goutte d'eau, dans la mer Egée, son volcan l'érige en  continent.

Parfait équilibre entre sa beauté époustouflante, ses villages traditionnels typiques et ses vestiges de son histoire. On ne peut que apprécier et respecter cette île.

Quant à son origine, l'Atlantide, mythe ou réalité ? Sa muraille de falaises semble détenir ce secret .

 

Malheureusement, elle est victime de sa popularité et souffre de son tourisme de masse, et y perd de son âme, notamment sur Fira et Oia. Nous y étions qu'en avril, je n'ose imaginer en haute saison.

A cette période, le reste de l'ile est désert de touristes.

Nos coups de cœur vont directement à Pyrgos, à l'ancien port de Fira et à la randonnée de Fira / Oia.

  

En 4 jours, nous n'avons pas eu le temps d'explorer tout les trésors de cette ile, je pense notamment à l'ile de Thirassia et ses sources d'eaux chaudes, son volcan, le site d'Atkoiki , l'ancienne Thira.

Peut être l'occasion d'un prochain voyage mais en amoureux cette fois-ci.

 

Que ce retour puisse t-il éveiller en vous l'envie de découvrir Santorin.

 

 

Vous avez aimé mes photos, suivez moi sur Instagram

Cet article vous a plus, épinglez le sur Pinterest

AUTRES LECTURES D'AILLEURS


 Caldeira, volcan, mademoiselle vagabonde, , Eglises, dômes bleus,  couleurs rouges, , soleil, coucher de soleil, Europe, les Cyclades, Grèce, ânes, rocher , île, mer Égée,  villages pittoresques, tourisme, tourisme de masse, sources d'eau chaudes, , Thé ra, mer, bleue, randonnée mythe

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    AUREL (lundi, 29 janvier 2018 16:36)

    On se laisse embarquer par votre belle plume. Ce blog promet de belles richesses à découvrir. Continuez.

  • #2

    Karine (mardi, 30 janvier 2018 20:44)

    Je ne peux que t encourager dans la création de ce blog. Fais nous voyager, fais nous rêver,... On en a tous tellement envie et besoin dans ce monde de fous ! �

  • #3

    Héloïse - Moi Voyageuse (jeudi, 15 février 2018 11:42)

    Ça fait des années que je rêve d'aller dans les cyclades :) peut être bientôt qui sait ?? merci pour ton article !!

    www.moi-voyageuse.com